nl | fr | en

Band

En 1975, la fanfare Union de Buizingen a été l’un des premiers orchestres belges à adopter l’instrumentation brass band. Depuis lors, avec la régularité d’un métronome, l’ensemble joue un rôle marquant dans le monde « hafabra », tant en Belgique qu’à l’étranger. Parmi les moments forts de son histoire, figurent de remarquables prestations en concert et en concours, de nombreuses productions de CD et, en 1997, sa désignation en tant qu’Ambassadeur culturel de la Flandre. Une société musicale qui veut assurer sa pérennité se tourne résolument vers l’avenir, en tentant d’adopter une organisation, une musicalité, une discipline, un esprit d’équipe et un rayonnement d’un niveau aussi élevé que possible. Ce site internet, que l’on espère précis et efficace, entend vous donner une image fidèle de la vie du Brass Band.

Naissance

L’origine du Brass Band Buizingen (BBU) remonte à 1879 quand quelques membres du personnel de la fabrique locale de porcelaine fondent une fanfare. Mais le Brass Band Buizingen n’est vraiment né qu’en 1975, lorsque la dite fanfare a été l’une des premières en Belgique à adopter l’instrumentation brass band, une nouvelle formule orchestrale en provenance de Grande-Bretagne.

Directeurs

Entre-temps, le brass band a conquis une place de choix non seulement dans le monde artistique amateur, mais aussi dans le patrimoine culturel flamand au sens large. Successivement dirigé par William Blockmans, David Henderson, André Philippe et Guido Segers, le BBU se place, à partir de 1992, sous la direction de Luc Vertommen. Le BBU vogue depuis lors au gré des meilleurs vents. Grâce à des participations couronnées de succès dans différents concours à l’intérieur et à l’extérieur des frontières nationales, et grâce à des concerts très appréciés, le BBU s’est construit une réputation sans faille. L’enthousiasme et l’implication de l’orchestre exercent toujours une forte impression sur la presse et sur le public.

Les concours jouent un grand rôle

Depuis 1987, le Brass Band Buizingen prend part au Championnat national des brass bands, une organisation de la Fédération flamande des brass bands (VBBF) puis de Vlamo, et a obtenu pas moins de neuf médailles d’or lors des tournois musicaux de la Province du Brabant flamand. Le BBU a été sacré champion national dans la division B de la VBBF à deux reprises (1993 et 1994), champion national de la Fedekam à trois reprises (1993, 1994 et 1998) et a obtenu trois fois la Médaille d’or du Tournoi musical de la Ville d’Anvers (1992, 1993 et 1996). De nombreuses places sur le podium de concours et tournois organisés par les fédérations musicales nationales ont aussi été assurées.

Le Brass Band Buizingen prend participe régulièrement à des concours internationaux à l’étranger, comme à Utrecht, Kerkrade et Drachten (Pays-Bas), Hemsby et Cambridge (Grande-Bretagne), Amboise (France), Lucerne (Suisse), Stavanger (Norvège) et Linz (Autriche). En 1993, il a obtenu le titre de Champion du monde au Concours mondial de Kerkrade (Wereldmuziekconcours) et en 1997, il y a de nouveau reçu un premier prix avec distinction. En 1995, l’orchestre a remporté l’Open Internationaal Brassband Festival d’Utrecht (Pays-Bas) et en 1998 et 1999, il a obtenu la deuxième place du Concours international de brass bands à Amboise (France).

L’ensemble a donné des concerts à l’étranger, notamment à Brighton (Grande-Bretagne), Blois, Villars-les-Dombes, Le Monastier-sur-Gazeille, Aulnoye-Aimeries, Clermont-Ferrand (France), Brixen/Bressanone (Italie).

En 2008, le Brass Band Buizingen gagne le Vlaams Open Brassbandkampioenschap à Malines, et, en 2009, il remporte le concours Euro Brass à Drachten (Pays-Bas) et est sacré Champion national des brass bands. La même année, il se place à la troisième place du Championnat du monde officieux lors du Wereldmuziekconcours de Kerkrade (Pays-Bas). En 2010, Buizingen se classe cinquième du très relevé Championnat d’Europe des brass bands à Linz (Autriche).

Dans les salles de concert

Le grand moment de notre programmation de concerts est le Concert de la Saint-Valentin où sont traditionnellement invités en solistes des monuments du monde musical : Simone Rebello (percussion), Don Lusher (trombone), Martin Winter (trompette, cornet), James Watson (trompette), Stef Pillaert (euphonium), Roger Webster (cornet), Steven Mead (euphonium), James Gourlay (tuba basse), Robert et David Childs (euphonium), François Glorieux (piano), Peter Roberts (cornet soprano), David Daws (cornet), Katrina Marzella (baryton), Mark Godfroid (trombone), Björn Verschoore (saxophone), Richard Marshall (cornet) et Les Neish (tuba basse).

L’orchestre a aussi travaillé avec, entre autres, Trevor Groom (euphonium), Ivan Meylemans (trombone), Maurice André (trompette), Gabriel Cassone (trompette), Fred Mills (trompette), Pasi Pirinnen (trompette), Dominique Bodart (trompette), Geert Devos (trombone basse), Gaëtan La Mela (percussion) et Guy Touvron (trompette).

Le BBU a donné des concerts d’échange avec les brass bands néerlandais Brassband Schoonhoven, Amsterdam Brass, Delta Brass Zeeland, avec la Fanfare de Bocholtz, la Fanfare  DSS d’Aarlanderveen (Pays-Bas), leb rass band anglais E.Y.M.S. Band, le Krohnengen Brass Band de Norvège, des ensembles de Peer, Hombeek et Zuun/Sint-Pieters-Leeuw, avec le Brassband Campine et le Noviomagnum Wind Orchestra (Pays-Bas).

Enregistrements, commandes et autres créations

Le Brass Band Buizingen ne ménage pas ses efforts pour s’améliorer sur le plan artistique, concrètement en collaborant avec des chefs renommés de brass bands comme Richard Evans, Roy Newsome, feu le Major Peter Parkes, Philip Sparke, Tom Brevik, Jan Van der Roost et Howard Snell.

Un des autres objectifs de l’orchestre est la promotion des œuvres originales pour brass band de compositeurs flamands. Le BBU a créé un grand nombre d’œuvres d’excellents compositeurs flamands, dont Jan Segers (Fragments), Karel De Wolf (Patchwork), Werner Van Cleemput (Royal Memorial), Johan Evenepoel, Gaston Nuyts, Jan Van der Roost, Peter Savenberg, Roger Derongé, Piet Swerts, Paul Gilson, Marcel Poot, François Glorieux, Tom De Haes (The Golden Gryphon) et André Laporte (Alla variaties op het loze vissertje et Exultation and Hymn), Jeroen d’Hoe (Festival Tune).En complémen aux CD de la série « Anthology of Flemish Band Music », le Brass Band Buizingen a également enregistré les CD « Portrait of Johan Evenepoel » et « Portrait of Roger Derongé », et a créé un « brass opera » intitulé Frankenstein!, sur une musique de Glenn Desmedt, pour voix solistes, chœur, piano et brass band.

Des compositeurs étrangers ont également vu leurs compositions créées par le BBU : Vivian Domenjoz et Pascal Gendre (Suisse), Simon Dobson, Ian Rayner (Grande-Bretagne), Idar Torskangerpoll et Jan Magne Forde (Norvège), Pete Meechan (Grande-Bretagne) avec Crazy Diamonds Shining), Rob Goorhuis (Pays-Bas), Peter Graham (Grande-Bretagne) avec Cats Tales, Nigel Clarke (Grande-Bretagne), Jérôme Naulais (France) avec Évasion. Au début de l’année 2010, Nigel Clarke a été désigné comme « associate composer » du brass band.

Le Brass Band Buizingen lance régulièrement des commandes, comme par exemple à Johan Evenepoel (Tubaconcerto, 1996 ; M.I.H.R.A.L., 1998 ; Ouverture Halle 2000 ; Choral of Hope, 2001 ; Choral Serenade, 2002 ; Ginnungagap, Concerto for Cornet and Band), à Vivian Domenjoz (Dialogue, 2000), Roger Derongé (Ceremonial Festival, 2002, et Musica Flandria), Pete Meechan (B of the Bang), Rob Goorhuis (Chameleon), Nigel Clarke (Swift Severn’s Flood et Earthrise).

Le répertoire de concert de l’orchestre comprend à la fois la musique de grands maîtres comme  Edward Elgar, Herbert Howells et George Gershwin, et des œuvres de compositeurs spécialisés dans l’écriture pour brass band comme Eric Ball, Derek Bourgeois, Peter Graham, Edward Gregson, Philip Wilby et Philip Sparke. Chorals, marches, musique légère, pop, jazz, comédies musicales, musiques de film entrent aussi en ligne de compte, ainsi que les talentueux solistes de l’orchestre. 

La politique musicale du Brass Band Buizingen a permis la production, en 1996, d’un premier CD, « Paragon » (Miragram 88123-2), contenant de la musique de compositeurs flamands. En septembre 1997, un deuxième CD a vu le jour, « The Dawning » (Miragram 88159-2), avec un programme extrêmement varié et des solistes exceptionnels issus des rangs de l’orchestre. À propos de ce CD, le compositeur américain, présent sur le CD, a écrit ce commentaire : « The transparency and definition of the performance coupled with the overall musicality of your marvelous interpretation, obviously demonstrates the care that you have taken with all aspects of the music… »

En 1999 est sorti le troisième CD, « Brass Friends » (Miragram 88253-2) et en septembre de l’année suivante, « Portrait of Paul Gilson », pour le label World Wind Music, en collaboration avec la Musique royale des Guides. En 2003, le deuxième volume de la série « Anthology of Flemish Band Music » apparaît sous la forme d’un « Portrait of Marcel Poot ». Viennent ensuite en 2005 et 2006 les volumes 3 et 4 de la même série, mettant respectivement à l’honneur August De Boeck et les Synthétistes. Cette série « Anthology of Flemish Band Music » contenant l’intégralité des œuvres pour orchestres à vent de compositeurs comme Paul Gilson, August de Boeck, Marcel Poot, Pieter Leemans et des Synthétistes, a été reconnue sur le plan international comme étant « la » référence en matière de musique belge pour vents. Entre-temps, le Brass Band Buizigen a encore mis sur disque l’œuvre complète de Paul Gilson pour la Fanfare wagnérienne, et de la musique de Jules Demersseman (à paraître en 2011).

Les CD « Ad Optimum » (avec Peter Roberts, cornet soprano) et « Cats Tales » (avec Roger Webster, cornet) ont été accueillis très favorablement sur le marché international. Quant au CD « Euphonium Virtuoso », avec Steven Mead en soliste, il a été couronné des principales récompenses discographiques britanniques, et a reçu aux États-Unis le Leonard Falcone Award pour le meilleur CD avec soliste.

Enfin, le BBU peut encore être écouté, aux côtés de la Musique de la Marine belge et de l’Ensemble de Cuivres valaisan, sur les CD « Portrait of Johan Evenepoel » et « Portrait of Luc Vertommen ». Les CD et DVD reprenant les moments forts du WMC, le concours mondial de Kerkrade (Pays-Bas), permettent eux-aussi d’écouter et de regarder le BBU.

Ambassadeur culturel

Grâce à la dynamique créée et à la qualité de ses nombreuses initiatives et prestations, le Brass Band Buizingen s’est vu décerner par le gouvernement flamand le titre d’Ambassadeur culturel de la Flandre, en 1997. Le jury a déclaré dans son rapport que « tant des participations récentes à des concours que de l’intense activité en concert, il ressort que le Brass Band Buizingen occupe une place éminente dans la vie musicale amateur, également internationale. Le titre qui est décerné à cet ensemble veut aussi mettre en lumière la dynamique et la qualité des prestations […] ».

Durant la saison de concert 1999-2000, le Brass Band Buizingen a été choisi par l’organisation Jeugd en Muziek Vlaanderen comme groupe modèle. En 2001-2002, l’orchestre a reçu des invitations régulières à des festivals étrangers de renom. Le BBU s’est ainsi produit en France (à Blois, à Aulnoye-Aimeries, au Festival des Cuivres en Dombes, au Festival de la musique des Cuivres à Douvaine), en Suisse (à Lucerne) et aux Pays-Bas (à Leeuwarden et Prinsenbeek).

Médias

Le Brass Band Buizingen n’a pas été uniquement entendu sur les diverses scènes de concert en Belgique et à l’étranger, mais aussi sur les ondes de la VRT (Radio 1, Radio 2 et Klara), de la radio néerlandaise (Radio 4), et sur la BBC (Radio 2). La chaîne de télévision Ring-TV a également prêté attention aux prestations de l’orchestre.

Partners

Buffet-Crampon
Besson
Lemca
GK